(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Children's Library | Biodiversity Heritage Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "Phares et balises. Règlement des gardiens des phares et fanaux des côtes de France"

■u 



^■■■^B ■■^■ai " 



6659 



6 







MINISTERE 

DE L'AGRICULTURE, DU COMMERCE ET DES TRAVAUX PUBLICS. 



PHARES ET BALISES, 



RÈGLEMENT 



DES 



GARDIENS DES PHARES ET FANAUX 

DES CÔTES DE FRANCE, 




PARIS. 

IMPRIMERIE IMPÉRIALE. 



M DCCC IX 



. 




MINISTERE 
DE L'AGRICULTURE, DU COMMERCE ET DES TRAVAUX PURLICS. 



PONTS ET CHAUSSÉES. 



PHARES ET BALISES. 



RÈGLEMENT 



CES 



GARDIENS DES PHARES ET FANAUX 



DES COTES DE FRANCE. 






■ 



.' UF.it V 










PARIS. 

IMPRIMERIE IMPÉRIALE. 



m on ne lx. 



tNfCOt.ouV-^.GèS^^C- M^- ^^O 



© École Nationale des Ponts et Chaussées 



REGLEMENT 



DES 



GARDIENS DES PHARES ET FANAUX 



DES CÔTES DE FRANCE. 



1. Le personnel des agents du service des phares et fanaux se 
compose de maîtres de phare et de gardiens, 

Ces agents sont placés sous les ordres des ingénieurs et conduc- 
teurs des ponts et chaussées, 

2. Ils sont nommés par le préfet du département, sur la propo- 
sition de l'ingénieur en chef. 

3. Us sont choisis de préférence parmi les anciens militaires des 
armées de terre ou de mer. 



Nomination 
dés gardiens. 



4. Pour être nommé maître ou gardien de phare, il faut ; 

i° Etre Français et âgé de vingt et un ans au moins et de quarante 
ans au plus; 

2° N'être atteint d'aucune infirmité qui s'oppose à un service actif 
et journalier; 



i .. 



Retraites. 



Nombre 
(!e gardiens. 



— 4 - 

3° Être porteur d'un certificat de bonnes vie et mœurs; 

4° Savoir lire et écrire, et posséder les premiers éléments de 
l'arithmétique. 

5. Le traitement annuel des maîtres de phare est fixé à 1,000 fr. 
Les gardiens sont divisés en six classes pour lesquelles le traite- 
ment annuel est fixé ainsi qu'il suit : 

î 1 * classe 85o 

2 1 775 

3 e 700 

4° 625 

5* 55o 

6 e 475 

11 est alloué, en outre, à chaque maître ou gardien une certaine 
quantité de bois de chauffage ou de charbon de terre. 

Les maîtres et les gardiens des phares isolés en mer reçoivent des 
indemnités pour vivres de mer, lesquelles sont fixées par l'Adminis- 
tration suivant les circonstances. 

Les salaires et indemnités sont payés chaque mois par douzième. 
Le combustible est fourni en nature, en une ou plusieurs fois, suivant 
ta décision des ingénieurs. 

6. Les traitements des maîtres et gardiens sont soumis à une 
retenue de 5 p. 0/0, et ces agents ont droit à des pensions de retraite, 
conformément à la loi du g juin 1 853. 

7. Les maîtres et les gardiens de phare sont assermentés immé- 
diatement après leur nomination, afin d'être aptes à dresser procès- 
verbal valable, en cas de contravention commise dans l'établissement 
auquel ils sont attachés. 

v 

8. Des décisions ministérielles fixent, sur la proposition de l'in- 
génieur en chef et sur l'avis du préfet et de l'inspecteur général direc- 



. < ; H ' 



WM 



H^HH^H 



■■ 



— 5 — 

teur, le nombre et les classes des gar riions attachés au servi ce de chaque 
phare. 

Ce nombre n'est jamais inférieur à trois pour les phares du pre- 
mier ordre, et à deux pour ceux du second et du troisième ordre. 

9. Les maîtres de phare sont chargés de la direction du ser- 
vice de plusieurs phares ou fanaux. Ce titre peut être accordé en 
outre aux chefs gardiens qui l'ont mérité par des services exception- 
nels. 



\ l.'i Mr.'-; 
(le plian?. 



10. Dans les phares desservis par plusieurs gardiens et où il n'y Chefs gardien*, 
a pas de maître, l'un de ces agents porte le titre de chef. En cas 
d'absence, il est remplacé dans ses fonctions par le deuxième gar- 
dien. 

1 1 . Les maître de phares et les chefs gardiens sont particulière- Devoirs 
ment responsables de l'ensemble du service et de la réception des maîtres de phare 
huiles. Ils sont principalement chargés de la tenue des registres et de chefs c a t rd ; cns _ 
la correspondance. 

Les autres gardiens leur doivent obéissance pour tout ce qui con- 
cerne le service, sauf recours à l'ingénieur. 

Les chefs gardiens concourent d'ailleurs à la surveillance du feu 
et à l'entretien des appareils, sans aucune distinction à cet égard; avec 
les autres gardiens. 

Les maîtres de phare sont dispensés de ce service; mais ils sont 
tenus de visiter le feu au moins deux fois par nuit, et ils peuvent 
être astreints temporairement à remplir les fonctions de chef gar- 
dien, par décision de l'ingénieur en chef du département, dans le 
cas où des circonstances exceptionnelles rendraient cette mesure né- 
cessaire. 



12. Les gardiens d'un phare sont chargés conjointement du service Devoirs 
du feu et de la conservation ainsi que de l'entretien de propreté des 



— 6 — 

appareils d'éclairage, des ustensiles, du mobilier et dé l'édifice. Ils 
doivent se conformer très-exactement aux règlements et aux ordres 
de service qui leur sont remis par les ingénieurs, et tenir constam- 
ment avec le plus grand soin toutes les parties de l'établissement qui 
leur est confié. 

Ceux qui sont attachés à l'un des phares des trois premiers 
ordres sont astreints à surveiller la flamme de l'appareil pendant 
toute la durée des nuits. A cet effet, ils sont successivement de 
quart. 

Les gardiens des fanaux sont tenus de visiter leur feu une fois au 
moins au milieu de la nuit pendant l'été, deux fois à intervalles 
égaux pendant les nuits d'hiver, et plus fréquemment lorsqu'il y aura 
lieu de craindre, par un motif quelconque , que la ilamme ne diminue 
notablement d'intensité ou ne vienne à s'éteindre, 



Service 
du matin. 



13. Dès la pointe du jour, les gardiens doivent éteindre le feu, 
s'occuper de tout préparer pour l'éclairage de la nuit suivante, et 
pourvoir au service de propreté, conformément aux prescriptions des 
instructions spéciales, de manière que les diverses opérations com- 
posantle service du malin soient complètement terminées deux heures 
après le lever du soleil. 



Service 

du 

soir et de la nuit. 



14. Une heure avant le coucher du soleil, tous les gardiens 
doivent être à leur poste, pour procéder ensuite au service du soir, 
conformément aux instructions. 

L'allumage doit être commencé un quart d'heure après le coucher 
du soleil, de manière que la flamme soit en plein effet à la chute du 
jour. 

Les gardiens sont tenus de rester dans le phare pendant toute la 
nuit, et il doit toujours y en avoir au moins un dans la chambre de 
service pour venir, en cas de besoin, au secours de celui qui est de 
quart. 

Tous les gardiens doivent d'ailleurs se rendre immédiatement à 



■ — 7 — 

l'appel du gardien de quart, si une circonstance quelconque exigeait 
leur concours. 

Le gardien qui est de quart consigne sur un carnet ses observa- 
tions sur les diverses circonstances du service de l'appareil, l'appa- 
rence des feux en vue, l'état de l'atmosphère, les navires en vue, etc. 
Le gardien chef transcrit le lendemain, sur le registre à ce destiné, 
toutes .celles de ces notes qui lui paraissent devoir être signalées à 
l'attention de l'ingénieur. 

Las extinctions ou les affaiblisse m ents du feu doivent être notam- 
ment consignées sur ce registre, avec mention de la cause, de l'heure 
et de la durée, 

.15, Durant le jour, les gardiens ne doivent jamais s'absenter du 
phare tous à la fois, sous quelque prétexte que ce soit. A cet effet, 
ils sont successivement de service, soit par jour, soit par semaine, 
suivant les ordres de l'ingénieur. 

16. Des instructions spéciales règlent le service des gardiens en 
ce qui concerne l'entretien de l'appareil d'éclairage et de la lanterne. 
Pour l'entretien de propreté de l'édifice, ils sont tenus : 

i° De balayer et essuyer journellement la table et la galerie de 
service, ainsi que la chambre de la lanterne; 

2° De balayer tous les jours et d'épousseter avec soin le magasin, 
toutes les chambres de l'édifice et les escaliers; 

3° De laver une fois par semaine les escaliers et les dallages en 
pierre; 

4° De cirer et de frotter, au moins une fois par semaine, les plan- 
ches et les carrelages mis en couleur; 

5° D'huiler aussi souvent qu'il sera nécessaire les gonds, loquets, 
serrures, espagnolettes, etc., de manière à entretenir leur jeu et pré- 
venir l'oxydation des fers et bronzes de toutes les parties de l'édifice. 



Service 
du jour. 



Entretien 
et propreté. 



_ 




Visiteur}. 



— S — 

17, Il est interdit aux gardiens de laisser visiter le phare pendant 
la nuit par des personnes étrangères au service. Ils ne peuvent ad- 
mettre de visiteurs que lorsque le service du matin est complètement 
terminé, et lorsqu'il doit s'écouler encore une heure au moins avant 
le coucher du soleil. Ils doivent les accompagner constamment, ne 
jamais leur permettre d'entrer dans l'appareil, et n'introduire pas 
plus de deux personnes à la fois dans la chambre de la lanterne. 

Ils sont responsables de toutes les dégradations qui pourraient être 
commises par les visiteurs. 

Ils inviteront toutes les personnes qui voudront visiter le phare à 
inscrire au préalable leurs noms et adresses sur un registre à ce des- 
tiné, et n'admettront que celles qui auront satisfait à cette prescrip- 
tion. 



Assistance 

aux naufrjg^s. 



Corigcs. 



GratiGca lions. 



18. Les gardiens sont tenus de prêter tous les secours en leur 
pouvoir aux navigateurs ainsi qu'aux naufragés, et de leur offrir asile 
en cas de besoin; mais sans jamais interrompre la surveillance du feu 
ou l'exposer à être compromise. 

Ils doivent veiller à la conservation des épaves que la mer jetterait 
à proximité du phare et en donner avis à l'autorité maritime. 

19. Nul gardien ne peut s'absenter sans une autorisation écrite de 
l'ingénieur et sans avoir au préalable fait agréer son remplaçant. Sont 
exceptés de cette disposition, les congés délivrés régulièrement aux 
gardiens des phares isolés eu mer. 

20. Chaque année, sur la proposition de l'ingénieur en chef, il 
peut être accordé par le préfet, aux gardiens les plus méritants, une 
gratification n'excédant pas un mois de traitement. 

Le nombre des gardiens auxquels cette gratification est accordée 
ne peut dépasser le cinquième du nombre total de ceux du dépar- 
tement. 

Dans les départements où il y a moins de cinq gardiens, elle ne 
peut-être allouée qu'à un seul d'entre eux. 




■BBH 



m m 



— 9 — 
Le ministre statue quand il y a lieu à dépasser ces limites, à raison 
de circonstances exceptionnelles. 

21. En cas de négligence dans le service ou d'actes repréhensi- 
bles, les punitions encourues sont : 

i° La retenue d'une partie du traitement; 
2° La révocation. 

Ces punitions sont prononcées par le préfet, sur le rapport de l'in- 
génieur en chef. 

Si les circonstances paraissaient l'exiger, l'exclusion d'un gardien 
serait prononcée immédiatement par l'ingénieur ou par le conducteur 
chargé de la surveillance du phare, qui pourvoirait d'urgence au rem- 
placement de ce gardien; mais cette mesure ne serait définitive qu'a- 
près l'approbation du préfet. 

22. Chaque maître ou gardien de phare est porteur d'un livret 
sur lequel le conducteur chargé de la surveillance du phare inscrit 
les gratifications accordées et les punitions infligées. 

23. L'uniforme des maîtres et gardiens de phare est le sui- 
vant : 

i° Pour les maîtres de phare : 

Tunique en drap bleu à collet renversé, orné de chaque côté d'une 
étoile brodée en or; 

Casquette en drap bleu avec une ancre surmontée d'une étoile 
brodée en or; 

Gilet de drap bleu en hiver, et de coton blanc pendant l'été; 

Boutons de la tunique et du gilet en cuivre doré portant les mots ; 
Maître de phare; 

Pantalon de drap bleu en hiver, et de toile écrue en été. 



Punition-, 



Livret. 



Uniforme, 




- ïrJpç;?'.; ^B ■£-• . 



WÊam 



— 10 — 

2° Pour les chefs gardiens et gardiens de toutes classes: 

Veste de marin en drap bleu, à collet renversé, orné de chaque 
côté dune étoile en soie jaune, pour les chefs gardiens, et en laine 
jaune pour les gardiens ordinaires; 

Pantalon et gilet comme ci-dessus; 

Boutons de la veste et du gilet en cuivre, portant les mots : Gar- 
dien de phare-, 

Chapeau de marin, en cuir bouilli, avec une ancre surmontée d'une 
étoile, et les mots : Chef gardien de phare ou Gardien de phare , peints 
en blanc. 

Abonnements. 2Û. Le service de fanaux d'importance secondaire peut être confié 
à des personnes qui ne sont pas classées parmi les agents des phares. 



Proposé à l'approbation de S. Exe. M. le Minisire de l'agriculture, du 
commerce et des travaux publics, par l'Inspecteur général des pDnts et 
chaussées, Directeur du service des phares el balises. 



Paris, le 3 mai 1860. 



VU ET APPROUVE ; 

Paris, le io mai 1860. 

Le Ministre de ï Agriculture, du Commerce 
et des Travaux publics , 

Pour le Ministre et par autorisation : 

Le Conseiller d'Etal 
Directeur général des ponts et chaussées et des chemins de fer, 

Signé E.DE FRÀNQUEVILLE. 



Signé L. REYNAUD. 



© Ecole Nationale des Ponts et Chaussées